logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/02/2018

planB/Grand corps malade à l'heure des poétes


Un plan A suivi d'un joli plan B

Enfant, Fabien Marsaud était un sportif accompli.

Il pratiquait le foot, le tennis,  l'athlétisme et surtout le basket.

A 20 ans, son rêve était devenir prof de sport.

C'était son plan A. Un plan qui est tombé à l'eau

(sans mauvais jeu de mots)   après un accident de plongée

qui l'a laissé handicapé à vie. 

C'est alors que Fabien décide de ressortir les textes

qu'il écrivait en cachette.

En 2003, il découvre la poésie Slam et devient un activiste

des scènes aux côtés  de John Pucc'chocolat et du collectif 129H.

C'est sous le pseudonyme Grand Corps Malade

(la béquille sur laquelle il s'appuie est devenue un élément distinctif

de ses performances  sur scène) qu'il écrit des textes autobiographiques.

 

clic : plan-b-grand-corps-malade-chante-en-live-son-titre-dimanc...

-269735#xtor=EREC-15-[Quotidienne]-20180225-[recommandati...

 

25/01/2018

maurice Fanon :l'acacia et autres chansons

 

 

chansonblonde.jpg

C'est peut-être à coup de châtaigne qu'on devient marron 
C'est peut-être à coup de bonbaine qu'on devient neutron 
C'est peut-être à coup de canon qu'on se fait un bâton de maréchal 
Une veuve joyeuse, une gueule cassée deux étoiles 
C'est peut-être en débitant du saucisson

qu'on fait fortune dans la chanson 
Faudra que j'essaye avec Fanon... 
C'est peut-être à petits coups de blanc qu'on devient poivrot 
C'est peut-être à petits coup de dents qu'on devient salaud 
C'est peut-être à coup de métro qu'on se fait une gueule de parigot 
Qui ne pense plus qu'à sa voiture à son frigo 
C'est peut-être en montrant le fond de son pantalon 
Qu'on fait son trou dans la chanson 
Faudra que j'essaye avec Fanon... 

C'est peut-être par la calotte qu'on devient païen 
C'est peut-être par la culotte qu'on devient putain 
C'est peut-être par le calot qu'on devient crétin 
par le culot qu'on devient quelqu'un 
Qui ne fait rien de ses deux mains 

C'est peut-être en chantant mon cul sur la commode 
Qu'on se fait une chanson à la mode 
Faudra que j'essaye avec Fanon... 

C'est peut-être au chapeau qu'on voit l'homme d'affaires 
C'est peut-être aux affaires qu'on voit le gangster 
C'est peut-être à coup d'oseille qu'on se fait sa place au soleil 
A coup de baise-main qu'on se fait un lit à baldaquin 
C'est peut-être en marchant sur les mains des copains 
Qu'on se fait un nom dans la chanson 
Faudra que j'essaye avec Fanon... 

C'est peut-être en forgeant qu'on devient forgeron 
C'est peut-être en ahanant qu'on devient bûcheron 
C'est peut-être en bourlinguant qu'on devient matelot 
A coup de faucille qu'on devient marteau, 
A coup de marteau qu'on fait le gros dos 
C'est peut-être à coup de chansons sans concession 
Qu'on fait sa petite révolution chez les rois loups de la chanson 
C'est peut-être à cause d'une chanson 
Qu'en une nuit comme des champignons 
Poussent les amis qui font la rime à mes chansons

 clic : Maurice_Fanon

 Maurice Fanon naît à Auneau en 1929.

Son père est commerçant et sa mère directrice d'école.

Son grand-père maternel, Octave Violette, dit « Octave le rouge »,

lui transmet sa passion de la nature, des livres et de

la Commune de Paris.

Il est élève au lycée Marceau à Chartres, puis étudiant

en philosophie et en anglais  à l'université de Rennes.

Il est ensuite professeur d'anglais, notamment

à Vitry-sur-Seine puis au lycée Buffon.Paris

  clic : textes.maurice FANONhtml

06/01/2018

les bonnes : sylvie Joly

  

lc3a9on-delachaux-la-lingc3a8re-1905.jpg

Servantes ,valets et maitres dans l'histoire

l'art et la littérature

un thème récurrent de l'esclavage , à la servitude 

de l'antiquité à nos jours ....

dans les livres ,au théatre , au cinéma .

diverses catégories ont jalonné l'existence 

de valets ,servantes bonnes ou commis :

dominants , dominés , nantis ,dépendants ,

les espiègles , les confidents de devoir , 

 les soumis ,les sadiques  ....que sais -je ?

et à travers eux travers et turpitudes

des  humains , des maitres aussi  .

 28061-diary-of-a-chambermaid-0-230-0-345-crop.jpg

Relire "le journal d'une femme de chambre "

d'octave  Mirbeau 

mis en images par Bunuel ou Renoir ,

ou la servante écarlate de M Atwood ,

"un coeur simple de Flaubert

"la Rabouilleuse et eugénie Grandet" de Balzac 

 

sylvie Joly croque les "bonnes" d'une  époque récente ,

  clic : Sylvie_Joly

 

Servante.jpg 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique