logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/02/2017

le long des rues de Paris avec Mouloudji

 Rues De Paris     Marcel Mouloudji

alma.jpg

pont de l'alma avec le zouave qui veille au grain

 

 
 
Refrain:
Les rues de Paris
Chantent des chansons
Qui font trois pt´ts tours
Et puis qui s´en vont.
Elles chantent les filles
Qui aiment les garçons
Le soleil, la lune, l´amour, les saisons.
Les rues de Paris
Chantent des chansons
Qui font trois pt´ts tours
Et puis qui s´en vont.

 



Dans la rue des vertus
C´est là qu´il l´a connue
Aux Jardin des Tuileries
Tous deux se sont souris,
Près du pont de l´Alma
Il l´a prise par le bras,
Sur les quais de la Seine
Il lui a dit: «Je t´aime».
Ils étaient serrés
sous la nuit,
Et de si doux
c´est si joli.
 

 

Jardin-des-Tuileries-en-automne-850x540-C-Thinkstock.jpg

                                          les tuileries , jardins fleuris

Refrain

Mais on sait pas pourquoi
Un jour il lui a dit qu´elle ne lui plaisait plus
Que c´était fini.
Le Jardin des Tuileries est bien triste sans lui
Et les quais de la Seine sont plus gais quand on s´aime.
Dans la froide rue des vertus
Le bel amour a disparu.
 
 

Marcel Mouloudji naît en 1922 à Paris, d'un père maçon et

Son père, Saïd Mouloudji est né en 1896 en Algérie française
 
dans le village  kabyle de Leflaye   et sa mère, aide-ménagère
 
Eugénie Roux est une bretonne née à Paris en 1901.

La famille connaît de graves problèmes :

alors que Marcel n'a que dix ans, sa mère est internée

pour désordre mental et son père, analphabète, logé

dans une chambre de bonne, a du mal à élever ses 2 fils ......

 

marcel Mouloudji  un artiste ,chanteur et comédien

auteur du comme un ptit coquelicot Mmes  /  à découvrir:

hqdefault.jpg

Durant son adolescence, Marcel s'inscrit avec son frère dans

un mouvement de jeunesse de gauche,  les Faucons rouges,

proche de la SFIO, animé par des éducateurs

issus de différents courants du monde ouvrier.

En 1935, il fait la connaissance de Sylvain Itkine,

metteur en scène  membre du Groupe Octobre,

organisation affiliée à la Fédération des théâtres ouvriers de France.

Marcel Maillot, directeur d'une colonie de vacances

du Syndicat du livre,  le pousse à chanter avec son frère.

Il est bientôt remarqué par Jean-Louis Barrault,

qui cherche un enfant pour un spectacle.

Durant cette période, Marcel est ainsi hébergé par JL Barrault,

qui l'introduit dans le milieu artistique de Paris.

Il y participe à la vie artistique associée au Front populaire en 1936.

 
 

 

 
 
 
 

20/02/2017

"la mome Piaf " Sous le ciel de paris -

 Afficher l'image d'origine

 

 1280px-Plaque_naissance_Edith_Piaf.jpg

La légende issue de l'imagination d'un journaliste,

et entretenue par Piaf, la fait naître le à Paris,

au 72, rue de Belleville, dans le 20e arrondissement,

d'après la plaque apposée sur la maison sise à cette adresse

 

 


 

On se rappelle les chansons.
Un soir d'hiver, un frais visage,
La scène à marchands de marrons,
Une chambre au cinquième étage,
Les cafés crèmes du matin,
Montparnasse, le Café du Dôme,
Les faubourgs, le Quartier latin,
Les Tuileries et la Place Vendôme.


Paris, c'était la gaieté, Paris,
C'était la douceur aussi.
C'était notre tendresse.
Paris, tes gamins, tes artisans,
Tes camelots et tes agents
Et tes matins de printemps,
Paris, l'odeur de ton pavé d'oies,
De tes marronniers, du bois,
Je pense à toi sans cesse.
Paris, je m'ennuie de toi, mon vieux.
On se retrouvera tous les deux,

 

Place_Vendôme_-_Panorama.jpg

la nuit place Vendome


Mon grand Paris.

Évidemment, il y a parfois
Les heures un peu difficiles
Mais tout s'arrange bien, ma foi.
Avec Paris, c'est si facile.
Pour moi, Paris, c'est les beaux jours
Les airs légers, graves ou tendres.
Pour moi, Paris, c'est mes amours
Et mon coeœur ne peut se reprendre.

Paris, tu es ma gaieté, Paris.
Tu es ma douceur aussi.
Tu es toute ma tendresse.
Paris, tes gamins, tes artisans,
Tes camelots et tes agents
Et tes matins de printemps,
Paris, l'odeur de ton pavé d'oies,
De tes marronniers, du bois.
Je pense à toi sans cesse.
Paris, je m'ennuie de toi, mon vieux.
On se retrouvera tous les deux,
Mon grand Paris

 Tour-Montparnasse-56-8-630x405-C-OTCP-DR.jpg

Paris tour Montpanasse

Édith Piaf, née Édith Giovanna Gassion le à Paris et morte

le à Grasse, est une chanteuse et parolière française de music-hall.

Surnommée à ses débuts « la Môme Piaf », elle est à l'origine de nombreux succès

devenus des classiques du répertoire, comme La Vie en rose,

Non, je ne regrette rien, l'Hymne à l'amour, Mon légionnaire,

La Foule, Milord, Mon Dieu   ou encore L'Accordéoniste.

Chanteuse à l'interprétation et la voix saisissantes, elle a inspiré

de nombreux compositeurs, a été le mentor de jeunes artistes

tels qu'Yves Montand, Charles Aznavour,Les Compagnons de la chanson,

Georges Moustaki ,Sarappo . Elle connaitra une renommée internationale,

malgré une fin de carrière rendue difficile par de graves problèmes de santé .

mont parnas.jpg

Piaf a habité dans ce quartier Montparnasse

une vie- un destin- un mythe clic :%C3%89dith_Piaf

19/02/2017

Théatre des 2 anes :bvd Clichy Paris

 le théatre des deux anes féte son centenaire

 pour la campagne électorale n'a pas fini de braire

hihan hihan ! c'est pour nous distraire

index1.jpg

http://video.lefigaro.fr/tvmag/video/le-theatre-des-deux-...

100-ans-et-toutes-ses-dents-vf-diffuse-le-20-01-17-a-23h05-

sur-paris-premiere/5273525304001/

Jacques Mailhot - Michel Guidoni - Florence Brunold -
Emilie-Anne Charlotte et Jean Pierre Marville - Gilles Détroit
et la complicité  musicale et amicale du
Grand Orchestre du Splendid

 

clic : http://www.2anes.com/

 Florence Brunold  du théâtre des 2 ânes il y'a quelques années

 MON JARDIN

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai un jardin.

J’adore jardiner et je voudrais  vous faire partager ma passion.

Si certains plants de mon jardin vous intéressent,

je vous donnerai des boutures ou des graines.

Cela me fera énormément plaisir.

Pour l’entretien de ce jardin, je me fais aider par Nicolas le jardinier.

 

J’ai un massif au milieu du jardin.

C’est un massif avec un pied de Fillon à feuillage persistant,

Et l’importance qu’a pris ce Fillon à pied persistant en 3 an ½,    

c’est incroyable.

A un moment donné, j’ai cru que Nicolas le Jardinier

allait me le dégommer, Et bien pas du tout….

Quand il a vu l’ampleur des racines il  a renoncé.

 A côté, J’ai une plate bande, c’est un spécimen d’Hortefeux

rubicond à poil roux.  C’est une espèce rampante,

D’ailleurs nous avons essayé de la mettre à l’intérieur,

mais elle se plaît mieux à l’exterieur.

 

Dans le fond du jardin,

J’ai une belle potiche,….Oui, c’est une Carla à clochettes.

Alors pourquoi à clochettes ? Parce que, certains soirs,

la plante émet un doux couinement mélodieux.

Enfin il faut vraiment tendre l’oreille pour l’entendre.

En ce moment elle est en pleine reproduction.

 

L’autre jour, Nicolas le jardinier est allé dégoter une vieille plante

qui pourrissait depuis des lustres dans la remise.

Un jupé à feuilles caduques.....Ça a refleuri…..

L’originalité du jupé à feuille caduque c’est qu’il perd

son feuillage même en été. (crâne chauve)

 

Par contre j’avais une belle bordure de Borloo hirsute…..

Elle n’a pas tenue.

 Pourtant j’aime bien le Borloo hirsute, je trouve que

c’est une plante intéressante,  une plante originale.


  Il faut bien l’arroser parce qu’elle boit bien……

et elle se biture bien aussi….Pardon….

elle se bouture bien. Je crois même qu’elle est partie

s’installer dans le jardin d’à côté.

 

Dans le fond du jardin, j’avais semé des graines de Weurth.

Mais avec la sécheresse, les bourgeons ont été carrément bouffés

par une attaque de pucerons de la Baie Tenkour.

Appelé Weurthania argenté, c’est la plante femelle

qui a été touché en premier.

Elle pousse sur les hauts plateaux, parce qu’elle le vaut bien.

 

J’ai fait aussi quelques transplantations dans le jardin.

Avec Nicolas on a transplanté l’Alliot Marie.


> Je ne sais pas si vous connaissez cette plante,

c’est une belle plante, originaire du pays basque,

une belle plante élégante qui se plaît sur tous les terrains.

On peut la déplacer au gré de son humeur dans le jardin.

C’était increvable…. Mais un vent de sable venant d’Afrique de Nord

a réussi l’impensable, elle n’a pas résisté.

 

Par contre Nicolas le jardinier a eu beaucoup plus de mal

avec la Roselyne Bachelot officinal.

Il a failli se faire un tour de rein en déplaçant la motte.

Moi j’aime bien la Roselyne Bachelot,

il n’y a pas besoin d’engrais, c’est une belle plante grasse,

elle se décline dans plusieurs couleurs : bleu, blanc, rose, violet…..

Et elle se plante facilement. Elle se repique bien aussi d’ailleurs.

 

Alors j’ai des plantes un petit peu original aussi.

 

J’ai un Coppé Grandiflora, plus connu sous le nom

d’impatience de l’Elysée.

 

J’ai aussi…..un Berrou orangé à grande feuille. (oreille).

Alors, ce plant est difficile à cultiver parce que ça perd souvent les pétales….

 

Et dans le fond du jardin j’ai un arbre majestueux…

Vraiment il a beaucoup, beaucoup d’allure.

Pour moi ça ne fait pas de doute, c’est un Galousot de Villepin

mais d’après Nicolas le jardinier

ce serait un véritable Cognassier.

 

J’avais des plantes génétiquement modifiées.


> J’avais un pied de Kouchner transgénique. Ça a pas tenu non plus.

 

J’avais des plantes exotiques : rama iade, une rachida

qui faisaient du plus bel effet en potée ….

Mais elles n’ont pas supporté la rigueur de l’hiver.

 

Alors, un petit peu plus sur la gauche de mon jardin la roseraie.

Chez moi les roses poussent un peu dans tous les sens a commencé par :

la Aubry Rustique. C’est un rosier « rouge buisson ».

C’est une plante qui  craint pas le gel, qui craint pas les attaques

et qui peut donner des boutons.

Alors pour l’entretenir il suffit d’éliminer les jeunes pousses en amont,

éliminer aussi les jospins, les Fabius etc…

 car c’est inutile de garder les vieilles branches.

En ce moment il est en pleine floraison.

 

A l’entrée de la roseraie j’ai planté une tulipe rosacée, la Hollande,

Elle se plait bien dans la roseraie, elle a besoin de beaucoup de soins.

Malheureusement depuis un moment elle  manque d’engrais,

elle maigrit beaucoup.

 

Ah….. J’ai un rosier remontant aux fleurs de « démocratie participative ».

C’est la Rouge du Poitou.....Elle est magnifique.

ça demande une bonne exposition.

Au zénith de préférencitude hein….Elle est royale.

 

Un peu à l’écart de la roseraie le StraussKann Flamboyant

est un magnifique rosier grimpant.

On peut difficilement l’arrêter de grimper.

C’est une plante qui a plein de sève et qui demande beaucoup d’entretien.

D’ailleurs au FMI il se fait tailler et biner régulièrement.

 

J’ai un potager aussi bien sûr.

 

Je suis très contente car l’autre jour j’ai réussi à faire pousser

un Besancenot, on m’avait posté les graines.

Pourtant d’habitude je n’ai pas beaucoup de réussite

avec mes cornichons.

 

La tendance est aux légumes verts.

J’en ai mis pas mal dans mon jardin.

 

J’ai un chou de Bruxelles ou chou roux appelé aussi kon ben dith.

J’ai une Cécile Dufflo plus communément appelée « l’haricot coco »

J’ai un José Bovè que l’on peut consommer après avoir

enlevé le foin (moustaches).   C’est un artichaut.

J’ai aussi une Eva jolie ou courge de Norvège.

C’est une cucurbitacée assez indigeste qui peut donner

des gaz à effet de serre.

 

Depuis peu de temps j’ai investi dans un oiseau.

Il n’est pas très chouette, je crois que c’est un hulot ou hulotte peut-être.

Nicolas m’a dit que cet oiseau sera complètement inutile.

 

Si vous mélangez tous ces légumes verts vous obtenez la fameuse salade

« europe écologie ».    > C’est une recette de mamers , ma mère .

 

Hélas comme dans tous les jardins à la française j’ai des maladies.

C’est pas grave mais c’est un peu embêtant.


> J’ai un Bernard Thibault à cul rouge .

C’est pas rigolo parce que ça se fixe sur les branches du boulot.

Ensuite ça donne des chenilles processionnaires qui sortent du cocon.

Alors la chenille processionnaire, vous la connaissez ?

ça empêche de circuler dans le jardin

et surtout j’arrive pas à la compter. Personne n’est d’accord.

D’après mon cousin qui travaille chez les flics elles sont une centaine

et d’après mes voisins qui sont à la CGT elles sont des milliers….

 

J’ai essayé un apport de bouillie bordélique à base d’oseille,

c’est une recette de Nicolas le jardinier,

mais rien n’y fait.

 

Par contre pour éradiquer certains parasites indésirables du jardin

il y a 2 nouveaux produits qui viennent de sortir.

Deux insecticides sous pression à action foudroyante.

Le Guéan de chez rom.

On peut aussi l’utiliser pour les plantes d’intérieur.

On m’a fortement déconseillé de me renseigner auprès de la marine.

 Ainsi fini la visite de mon jardin botanique,

vous avez imaginé mes fleurs,

elles étaient de toutes les couleurs.

Ainsi va la démocratie et......c’est aussi bien ainsi ! .

 

index.jpg

 
   

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique