logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/11/2013

balade en novembre -charles Cros

P1011802.JPG

dans Bayeux .....au jardin public

 

                              Novembre............

 

Je te rencontre un soir d'automne,
Un soir frais, rose et monotone.
Dans le parc oublié, personne.

Toutes les chansons se sont tues :
J'ai vu grelotter les statues,
Sous tant de feuilles abattues.

Tu es perverse. Mais qu'importe
La complainte pauvre qu'apporte
Le vent froid par-dessous la porte.

Fille d'automne tu t'étonnes
De mes paroles monotones...
Il nous reste à vider les tonnes.

               
clic/Charles Cros sur www.poesie-francaise.fr 


 

P1011800.JPG

le hétre pleureur  + de ...150 ans , autant d'hivers  !

 

 

L'arbre le plus remarquable du jardin public est le hêtre pleureur

 

 planté au XIXe siècle, classé monument naturel depuis 1932

et labellisé « arbre remarquable de France » en 2001.

 

 D'espèce indéterminée, il pourrait être le résultat d'un greffage

 entre un hêtre commun et un faux de Verzy.

 Les branches de cet arbre ne pouvant soutenir elle-même

  leur poids, une armature en métal couvrant une surface

 de plus de 1250 m2   permet d'éviter qu'elles se cassent.

 La jardin public abrite 400 arbres dont des Sophora japonica,

  des Séquoia géant, des Koelreuteria paniculata.

   Un buste de Charlemagne Jean-Delamare est érigé dans le jardin.

 

 

 

P1011799.JPG

ancien lavoir le long des  rives d'Aure

P1011803.JPG

la rivière déborde ,il a beaucoup plu ces derniers jours !

P1011805.JPG

pas encore  la cote d'alerte du coté de la halle aux poissons

et de la vieille roue

P1011807.JPG

l'arbre de la Liberté planté à la Révolution se déplume lentement

protégé par mairie et cathédrale

 

 


Le Hêtre de Bayeux (Sous un arbre...)

 par     clic: BandePassante

 

 

14/11/2013

l'univers et le sommet de Varsovie

 

0,,17215310_303,00.jpg

 

 

Ironie de l'Histoire ,alors que le cyclone Haiyan vient de ravager

les iles philippines ,en Asie  tuant des dizaines de milliers d'habitants ,

débute à varsovie le sommet sur le réchauffement climatique

ce clin d'œil du cyclone  semble interroger les humains ,

convaincu que je suis du lien évident entre ces catastrophes à répétition

et le déréglement climatique lié à l'activité humaine  .

 

Cyclone Haiyan clic:a-17220495

 

Souhaitons que  Mmes , Mrs les Décideurs prennent  enfin

des mesures planétaires , après X sommets

des milliards d"Humains comptent sur eux

La mort , le chaos ,les réfugiés climatiques ne sont pas un spectacle

et malgré les égoismes ,aucun pays ne se sauvera seul  !

 

6620196.jpg

CLIC/climat-le-sommet-varsovie-

changera-144506796.html

 

 écoutons plutôt  dick Annegard     L'univers    

 Album : " Sacré Géranium " (1973) 

 néerlandais -belge -normand -francophone

Citoyens qui êtes de ce monde
Fils de terre et fille qui les fécondent
La terre n'est qu'un trou dans l'univers
Un nid de fourmis, un nid plein d'humains

Qui je le crois et je vous avertis
Est à sa fin, sur son déclin
Bientôt on sera plus qu'un raisin
Dans l'uni, l'uni, l'uni, l'uni, l'univers

Est beaucoup plus vaste que l'on croit connaître
Que l'on croit pouvoir contenir dans nos sciences
L'univers est absolunivers et absolunique corpusculaire
Immensément grand

Relatif est notre avenir, relatif à son désir
Le désir du maître des êtres
Qui peut-être va nous faire disparaître

Relatif est notre avenir
Sa colére sera éphémére
Petit saut d'humeur et la terre ne sera plus que vapeur
Par Jupi, Jupi, Jupi, Jupi, Jupiter

Il se fâchera quand il s'apercevra
Qu'une petite sphére faite de mer et de terre
Va trop vite, sur son orbite
Il nous fera disparaître
Il nous fera qu'une pitch'nette

Mais moi j'aurai déjà disparu
Je m'éclipserai dés demain
Je m'en vais dés demain
Sur mon char, je me barre dardar

Je m'en vais
Je suis mon nez
Je vais loin

 
   

11/11/2013

la terre meurt....ch Aznavour


  1. charles Aznavour : la terre meurt


  2. Les océans sont des poubelles
    Les fonds de terre sont souillés
    Les Tchernobyl en ribambelles
    Voient naitre des fœtus mort-nés
    Dans cinquante ans, qu´allons nous faire
    De ces millions de détritus
    Et ces déchets du nucléaire
    Dont les pays ne veulent plus?

    Sous nos pieds la terre promise,
    Patrimoine de nos enfants,
    Petit à petit agonise
    Et je m´en soucie
    Et pourtant les espèces devenues rares
    Sont en voie de disparition
    Et la laideur chante victoire
    Sous le plastique et le béton.

    {Refrain:}
    La Terre meurt
    L´homme s’en fout
    Il vit sa vie
    Un point, c´est tout.
    Il met à son gré, à son goût,
    Le monde sens dessus dessous
    La Terre meurt
    Où allons-nous?

    Dans la finance et les affaires,
    Le pétrole est le maître mot
    Il mène à tout
    Même à la guerre
    Et nul ne s´inquiète de l´eau
    Où en sont la flore et la faune?
    Et qu´advient-il du firmament
    Privé de la couche d´ozone
    Gardien de l´environnement?

    Sous le ciel, le sol se révolte
    Car l´homme trompe la nature
    Quand il trafique les récoltes
    Il hypothèque son futur.
    Sous le soleil, les forêts brûlent
    Et l´on gave les champs d´engrais
    Dans la boulimie majuscule
    Du rendement et du progrès

    {au Refrain}

    Il est temps de prendre conscience
    Que l´homme ne respecte rien
    Il se fiche de l´existence
    Des baleines et des dauphins
    L´éléphant meurt pour son ivoire
    La bête rare pour sa peau
    Et dans les grandes marées noires
    Le mazout englue les oiseaux

    La société consommatrice
    Avance impunément ses pions
    Tandis que les arbres pourrissent
    Dans les villes et leurs environs
    La sécheresse se déchaîne
    Effaçant tout signe de vie
    Et certaines races humaines
    Crèvent d´abandon et d´oubli

    {au Refrain}

    La Terre meurt
    Réveillons-nous!

 

terremains.jpg



 
   
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique