logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/03/2009

WWF earth Hour

Si ce message ne s'affiche pas correctement, vous pouvez le lire en version html à l'adresse suivante :
http://newsletter.wwf.fr/090319/
WWF : 60 EARTH HOUR
Pour la planète, appuyons sur l'interrupteur !
Le 28 mars 2009, pour exprimer symboliquement notre inquiétude face au péril climatique, nous vous invitons à éteindre votre lumière pendant 1 heure, de 20h30 à 21h30.
L'avenir de la Terre est au bout de vos doigts, participez à l'événement Earth Hour !
ENGAGEZ-VOUS DÈS MAINTENANT ! Je m'inscris

medium_wwf.jpg

19:23 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

26/03/2009

Commandant Charcot ...suite

De 1914 à 1918, durant la guerre : Il est d'abord mobilisé comme médecin de marine de première classe et affecté à l'hôpital de Cherbourg. En juillet 1915, il obtient de l'Amirauté britannique le commandement d'un navire spécialement étudié et construit par les Britanniques pour la chasse aux sous-marins. En 1916, il réussit à convaincre la Marine militaire française de construire à Nantes 3 cargos-pièges pour la lutte anti-sous-marine, avec des équipages déguisés en marins de commerce. Affecté au commandement du premier construit, il bourlingue pendant deux ans le long des côtes bretonnes et normandes.

Charcot termine la guerre avec les Croix de Guerre britannique puis française et une citation à l'ordre de l'Armée pour ses actes de courage.
Jean-Baptiste Charcot



medium_charcot.jpg


De 1918 à 1925, Charcot, monte les grades hiérarchiques (enseigne de réserve, lieutenant de vaisseau, capitaine de corvette) et est nommé capitaine de frégate en 1923. Durant cette période, il effectue avec son navire le Pourquoi-Pas ? IV des missions scientifiques dans le golfe de Gascogne, en Manche, dans l'Atlantique nord, en Méditerranée et aux îles Féroé, principalement pour des études de lithologie et de géologie sous-marine au moyen de dragages, dont Charcot a mis au point le matériel et les méthodes.

Chef des missions polaires

À partir de 1925, atteint par la limite d'âge, il perd le commandement du navire, mais demeure à bord en qualité de chef des missions. Le navire va effectuer de multiples navigations vers les glaces de l'Arctique. En 1926, il est élu membre libre de l'Académie des sciences et se voit confier une mission à la Terre de Jameson. Il explore la côte orientale du Groenland et ramène une abondante récolte de fossiles et de nombreux échantillons d'insectes et de flore.

En 1928, le Pourquoi-Pas ? IV et le croiseur Strasbourg (ex Allemand KMS Regensburg) partent vainement à la recherche du gros hydravion français « Latham 47 » disparu avec à son bord le grand explorateur norvégien Roald Amundsen alors qu'eux-mêmes étaient à la recherche du général italien Nobile parti survoler le pôle Nord à bord du dirigeable Italia et dont on est sans nouvelle. En 1929, il est reçu à l'Académie de Marine.

À partir de 1930, Charcot prépare l'Année Polaire Internationale. En 1931 à 1933, il s'occupe de la définition de la mission, de l'implantation et de l'organisation de la station du Scoresby Sund avec le concours de scientifiques, des autorités danoises locales et de la main d'œuvre du pays. En 1934, il installe au Groenland la mission ethnographique dirigée par Paul-Émile Victor, qui séjourne pendant un an à Angmagssalik pour vivre au milieu d'une population eskimo.En 1935, il revient chercher Victor et ses trois compagnons (Gessain, Pérez et Matter) et poursuit l'établissement de la cartographie de ces régions. Le 16 septembre, un véritable cyclone ravage les côtes de l'Islande et le bateau parvient à se réfugier dans un petit port.
Faire-part des funérailles du commandant Charcot.
medium_800px-Maquette_du_Pouquoi_pas_IV.JPG
maquette Pourquoi pas IV
En septembre 1936, de retour de mission au Groenland, où il est allé livrer du matériel scientifique à la mission de Paul-Émile Victor qui vient de traverser l'inlandsis en 50 jours, après avoir rempli une mission de sondage, le Pourquoi-Pas ? IV fait une escale à Reykjavik le 3 septembre pour réparer la chaudière du bateau. Ils repartent le 15 septembre pour Saint-Malo, mais le bateau est pris le 16 septembre dans une violente tempête cyclonique et se perd corps et biens sur les récifs d'Alftanes vers 5h30. Le naufrage fait 23 morts et 17 disparus, et un seul survivant, le maître timonier Eugène Gonidec, originaire de Douarnenez et surnommé Pingouin. Il racontera que le commandant Charcot, comprenant la destruction inévitable du Pourquoi-Pas ? IV sur les récifs, libéra de sa cage une mouette (Rita) qui était la mascotte du bord. Le docteur Charcot, accompagné du commandant Le Conniat et du maître principal pilote Floury ne quittèrent pas le bateau et sombrèrent avec lui.

Jean-Baptiste Charcot, mort en mer, est enterré à Paris au cimetière Montmartre, le 12 octobre après des funérailles nationales qui se déroulèrent à la cathédrale Notre-Dame de Paris.



En hommage à Jean-Baptiste Charcot, une école maternelle et primaire dans la commune de Maule, dans les Yvelines (78) porte le nom du célèbre marin. Et une école au Maroc,[1] affilée au réseau des écoles laïques françaises à l'étranger porte son nom.

12:05 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

23/03/2009

les "Pourquoi-pas ? " de Charcot

medium_P1010665.JPG


Mémorial Charcot sur la baie au port de Solidor à St Servan offert par la république d'Islande .

jean baptiste Charcot fils de médecin neurologue célébre est né à neuilly/seine en 1867 et a péri en mer à bord du "pourquoi pas IV " en 1936 pris dans une violente tempéte au large de l'Islande.
Il fut un grand médecin et navigateur découvreur chercheur météo,microbiologie ,zoologie,magnétisme ect .
Jeune il pratique la voile à Ouistreham Calvados ;externe et interne à la salpétrière et St Antoine
il fait construire divers bateaux s'appelant tous Pourquoi- pas !
Rugbyman au Paris Olympique grand sportif .

nombreux voyages Russie avec son père
Pays Galles Ecosse,hébrides,Féroè islande Hollande sur des sloops des cotres ou des goèlettes
Il remontera le Nil jusqu'Assouan ,découvrira une terre "de Charcot" ,attrapera le scorbut
rédigera quelques livres et de nombreuses notes d'observations.
Il épouse la petite fille de V. Hugo divorcée de L.Daudet un ami .
Plus tard ,en 1903 il se remariera à marguerite Cléry artiste peintre qui naviguera avec lui .
Pére de 3 filles .
medium_Jean-Baptiste_Charcot.jpg


En 1903, il fait construire à Saint-Malo un trois-mâts goélette de 32 m, le Français et monte la première expédition française en Antarctique qui hiverne sous le vent de l'île Wandel. En 1905, l'expédition, quitte le 4 mars, la péninsule Antarctique. L'hivernage s'est bien passé et les objectifs scientifiques sont dépassés : 1 000 km de côtes nouvelles reconnues et relevées, 3 cartes marines détaillées, 75 caisses d'observations, de notes, de mesures et de collections destinées au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris. Le bateau est revendu à la marine argentine. À son retour en France, Charcot divorce de sa femme et s'installe chez sa sœur Jeanne, avec sa fille Marion.
Icône de détail Article détaillé : Première expédition Charcot.

En 1907, il se remarie, le 24 janvier, avec Marguerite Cléry, peintre qui l'accompagnera souvent dans ses voyages, et ils ont une fille, Monique, née le 8 décembre. Il lance une nouvelle expédition antarctique et débute la construction d'un nouveau Pourquoi-Pas ? IV, bateau d'exploration polaire de 40 m gréé en trois-mâts barque, équipé d'un moteur et comportant trois laboratoires et une bibliothèque.

De 1908 à 1910, Charcot part, en août, hiverner à l'île Petermann pour sa deuxième expédition polaire. L'expédition est de retour en France en juin 1910 après un nouvel hivernage riche sur le plan scientifique. Le tracé de la Terre Alexandre Ier et une nouvelle terre est découverte, la Terre de Charcot. Mais Charcot a été victime du scorbut et revient considérablement affaibli. Les résultats de l'expédition sont considérables et comprennent : des mesures océanographiques (salinité, sondage), des relevés de météorologie, une étude des marées, une étude du magnétisme, des collections de zoologie et de botanique confiées au Muséum et à l'Institut Océanographique de Monaco et le relevé cartographique de 2 000 km de côtes.
Icône de détail Article détaillé : Seconde expédition Charcot.

En 1911, naissance de Martine, sa troisième fille. Il effectue cette année là une courte campagne océanographique en Manche. En décembre 1911, il participe, avec Nicolas Benoit, à la création des Éclaireurs de France premier mouvement de scoutisme en France (aujourd'hui Éclaireuses éclaireurs de France). Il devient alors le premier président de l'association. En 1912 le Pourquoi-Pas ? IV devient le premier navire-école de la marine.
source Wikipédia

12:00 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique