ventdamont.Blog50.com
logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/10/2010

des vies bien remplies...!

G .Charpak " la main à la pàte " Georges Charpak (né le 8 mars 1924, déclaré le 1er août 1924, dans le village de Dąbrowica en Pologne, aujourd'hui Doubrovytsia en Ukraine et mort le 29 septembre 2010 à Paris) est un physicien français lauréat du prix Nobel de physique de 1992

CHARPAK_Georges-24x50-2005.jpg
sa famille juive se réfugie en France en 1931 ..il se prénomme Grisha à cette époque Il refuse de porter l'étoile jaune sous l'occupation et entre dans la Résistance ...il sera arrété déporté à Dachau il ignore qu'il vient d'étre reçu à l'Ecole des Mines ! après guerre il s'oriente vers la Physique sa passion entre au CERN la Recherche nucléaire défendant le Nucléaire civil et militant contre le militaire lui qui est né tout près de Tchernobyl à cette époque cette région d'ukraine était polonaise ...... il ne peut savoir ce qui arrivera plus tard ! L'Histoire a parfois des raccourcis paradoxaux ! Il a consacré sa vie à la Recherche mettant au point des appareils de radiologie pour les Hopitaux de plus Georges Cherpak était un brillant pédagogue ,il développera le programme "la main à la pàte " basée sur l'idée de faire entrer les Sciences dans les écoles primaires , en douceur au rythme et la curiosité des enfants étude de la croissance des plantes les graines de haricot ...influences T° ,lumière découverte étude du vivant comme les coquillages sur les rochers par exemple ...... classes de mer ,classes nature ont pu s'inspirer de ses théories !
488436-colette-renard-637x0-2.jpgColette Renard
14_Piste_14.mp3 Colette Renard 1963 "Des Souv'nirs ,des souv'nirs" (A. Grassi) (née Colette Raget le 1er novembre 1924 à Ermont - morte le 6 octobre 2010 à Saint-Rémy-lès-Chevreuse) est une chanteuse et actrice française. Après des études de violoncelle, elle devient secrétaire, puis chanteuse dans l'orchestre de Raymond Legrand, qu'elle épouse en 1969. En 1956, elle crée le personnage d'Irma, dans la comédie musicale Irma la douce, de Marguerite Monnot, qu'elle joue jusqu'en 1967. Elle passe plusieurs fois à l'Olympia, et à Bobino où elle partage la scène avec Georges Brassens en 1976. En 1982, elle décroche deux disques d'or. Ses chansons ont eu de nombreux succès populaires. Colette Renard reste sans doute la dernière chanteuse inspirée par les réalistes d'après-guerre. Sa voix très expressive, son interprétation et sa diction la rendent reconnaissable au premier couplet. Elle chantera aussi des chansons beaucoup plus légéres et dernièrement avait un role dans la Saga "Plus belle la vie "
clavel1.jpg
Bernard CLAVEL Bernard Clavel né le 29 mai 1923 à Lons-le-Saunier et mort le 5 octobre 2010 à La Motte-Servolex est un écrivain français connu pour ses romans - essais -poèmes - nombreux contes pour la jeunesse. Né dans une famille modeste, il sera apprenti pâtissier à 14 ans , autodidacte fera différents métiers deviendra journaliste vers 1950. Son 1er roman "L'Ouvrier de la nuit" publié en 1956, marque le début d'une production importante de près d'une centaine de titres 'enracinement régional (la Franche-Comté, Lyon et le Rhône, le Québec...) et l'évocation historique (conquête de la Franche-Comté au XVIIe siècle, la vie des canuts et des mariniers du Rhône au XIXe siècle, la guerre de 1914-1918, l'implantation française au Canada…), Bernard Clavel montre une constante attention aux humbles et défend des valeurs humanistes en contant des destins individuels et collectifs, souvent confrontés au malheur. Son sens de la nature et de l'humain, sa mise en question de la violence et de la guerre et son souci de réalisme ont fait de lui un écrivain récompensé par de nombreux prix dont le prix Goncourt pour Les Fruits de l'hiver en 1968. 2 titres parmi tant d'autres !
clavel.jpg

18:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

05/10/2010

Charles Léandre... Champsecret

Charles Lucien Léandre, né à Champsecret (Orne), le 22 juillet 1862 et mort à Paris le 24 mai 1934

est un illustrateur, lithographe, caricaturiste, dessinateur et peintre français.


C. Léandre : autoportrait 1920

442px-Ch.Leandre_Autoportait_1920.png

Biographie

Fils d’un père officier de carrière, qui fut maire de sa commune jusqu’à sa mort en 1868, Léandre est accueilli à Paris en 1878,

par le peintre Émile Bin qui devient son professeur.

En 1880, Léandre s’inscrit avec son ami Maurice Eliot à l’école des Beaux-Arts où ils entrent dans la classe de Cabanel.

Il y passe des concours et obtient des récompenses : celui du dessin antique en 1883 ou des travaux d’atelier de 1884 à 1886.

En 1882, il est reçu au concours du professorat de dessin dans les Écoles de la Ville de Paris.

Il y enseigne jusqu’en 1897. Il est admis au Salon des Artistes Français (avec la toile intitulée Fanchon la tricoteuse (1882).


portrait.jpg
la mère du peintre

Charles Léandre est récompensé par une médaille de bronze à l’Exposition universelle de 1889 pour une grande huile sur toile :

la Mère ou « Dormio cor meum vigilat ».

En 1900, l’artiste est au sommet de sa carrière : lors de l’Exposition universelle, il fait partie des cinq artistes lithographes sélectionnés

pour réaliser deux compositions sur un thème imposé dans le cadre des estampes décoratives des Palais Centennaux.

Léandre obtient une médaille d’or à cette Exposition universelle.


Nommé chevalier de la Légion d'honneur ,il crée en 1904 la « Société des Peintres Humoristes ».

En 1921, il obtient la médaille d’honneur de la Société des artistes français, dans la section gravure,

une des plus importantes distinctions qu’un artiste puisse obtenir.

En 1925, Charles Léandre est promu Officier de la Légion d’Honneur.

Il meurt en 1934 dans son atelier de la rue Caulaincourt.



800px-Montmartre,_la_vigne01.jpg

Montmartre l'hiver ,les vignes


Membre de la Société des Normands de Paris, il a vécu dans le quartier de Montmartre.

Très attaché à son terroir, le peintre a toujours passé l’été dans sa maison de Champsecret et a choisi d’y être enterré.

Caricaturiste de journaux illustrés (Le Chat noir, la Vie moderne, le Figaro, le Rire, le Grand Guignol),

459px-Ch.Leandre_LaReineVictoria.png

la reine Victoria1901


il croqua avec entrain les grands de son époque (la reine Victoria, Clemenceau, Zola et beaucoup d’autres),

et se laissa parfois aller à son antisémitisme (caricature Le roi Rothschild).

On lui conseilla d’ailleurs parfois d’employer son art à des œuvres plus hautes.


447px-Le_Rire_-_Joffre.jpg



C’était en effet un portraitiste talentueux et ses œuvres au pastel font référence.

Il s’y résolut en illustrant des livres, notamment Madame Bovary de Gustave Flaubert.

En 1999, la ville de Condé-sur-Noireau, aidée par la région et le département, a acquis la collection de Henri Buron,

pharmacien, ancien conservateur et propriétaire du musée Charles Léandre à Montreuil-Bellay.

L’espace musée Charles Léandre a été créé pour accueillir ces 250 œuvres : pastels, peintures, dessins originaux,

lithographies, sculptures, affiches, en plus de 70 ouvrages illustrés et d’un fonds documentaire composé de lettres autographes,

journaux satiriques, cartes postales et photographies.

Du 4 octobre 2007 au 20 janvier 2008, le musée de Montmartre lui a consacré une rétrospective .


CLIC : http://charles-leandre.over-blog.com/

384px-Ch.Leandre_JeanneEtMadeleineLemoine.png
jeanne et  madeleine Lemoine  les nièces de l'artiste



450px-Ch.Leandre_CoupleSousLaTonnelle.png

Couple sous la tonnelle

449px-Ch.Leandre_FemmeAuxHortensias.png
la femme aux orthensias

425px-Ch.Leandre_EleganteAuChapeauRouge.png
élégante au chapeau rouge

Ch.Leandre_DiscoursDuMaire.jpg

Discours du maire





400px-Ch.Leandre_LePriseurNormand.png

le priseur normand

Pour en savoir + cliques : -Charles_Léandre wikipédia




17:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

03/10/2010

erik SATIE ...Honfleur





honfleur-MaisonSatie.jpg
HONFLEUR la maison SATIE

erik Satie est né à Honfleur 14 ,d'une mère écossaise  et d'Alfred un courtier maritime normand
Après une jeunesse normande , la famille part sur Paris
il découvre le piano ,anglican devient catholique  ,et entre au Conservatoire Musique en 1879.
Après un court passage dans l'armée , il s'installe à Montmartre ...y cotoie
Mallarmé ,Verlaine ,Contamine  fréquente le "Chat noir " rencontre suzanne Valladon
une artiste peintre qu'il veut épouser le 1er soir !
"l'artiste " refuse mais s'installe à coté de chez lui !


329px-Suzanne_Valadon_-_Portrait_d'Erik_Satie.jpg

portrait d' erik satie par Suzanne Valladon ,qu'il appelait affectueusement " la Biqui "

 

Qualifié d'ironique Satie maniait l'humour ,ne se prenait pas au sérieux.............

fonctionnant comme un artiste de cabaret   ...........

cependant il écrira de nombreuses oeuvres dont  "Gymnopédies" et "Gnossiennes ".



podcast

la N° 1 par erik  Huele

713px-Portrait_de_Suzanne_Valadon_par_Henri_de_Toulouse-Lautrec.jpg

portrait de suzanne Valladon par Toulouse-lautrec





L’anecdote la plus courante au sujet d'éric Satie est sans doute celle qui narre comment ses amis

lorsqu'à sa mort, ses amis  pénétrèrent dans le studio d’Arcueil, lieu que  Satie leur refusait

d’accès .

Ils  y trouvèrent le piano complètement désaccordé, des lettres nombreuses

non ouvertes....mais il y avait  en partie répondu.

Une collection de parapluies et de faux-cols dans un placard et dans l’armoire,

des costumes de velours

gris comme le sempiternel costume que Satie portait toujours :

En ayant fait  faire d’avance ,il en prenait un nouveau lorsque

celui porté commençait à être trop usé…

L’état du studio était révélateur de  la pauvreté dans laquelle vécut Satie ;

ne pouvant pas vivre de  ses talents de musicien,il ne s'en plaignait jamais !

pas question de  demander de aide financière à ses proches,ni aux amis ,

c’était chose encore plus rare ,difficile pour lui  malgré qu'il était très entouré.

Quelques rares proches se doutaient de sa situation, mais ce n’est qu’à sa mort,

en voyant l'état et la vétusté du logement

qu’ils prirent conscience de la grande précarité voire misère dans laquelle il vivait

misère qu’il surnommait « la petite fille aux grands yeux verts ».

pour en savoir plus clic wikipédia : Erik_Satie

17:25 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique