logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/02/2013

savoureuses normandises-roger Jouet

"Ch'est pas l'tout cha ,j'avons nos bétes à soigni !  "

c'est ce que disait en enfilant son imper ,un élu du Besssin

lorsque les débats s'éternisaient .

et celle ci sur le marchi d'Bayeux ,souvent répétée  :

"Mettez m'en 2 tranches coum l'évéque de Bayeux ! "

Une allusion malicieuse au fait que depuis le Concordat

l'évéque de Bayeux l'est aussi de Lisieux !

Une plaisanterie qui ne marche pas , pour cause de rime

avec celui de Coutances évéque aussi d'Avranches .

 

Normandises Roger Jouet Miniac Jean-François.jpg

Normandises -Savoureuses expressions normandes

par CLIC/Roger Jouet    édité par Orep/ 

 



Des dizaines d'expressions populaires recensées dans ce petit livre,

 traduites et commentées , avec malice et humour.

Peu utilisées,  de nos jours ...

évolution socio culturelle après guerre ,déclin du monde rural ...


"Toutes témoignent de cette finesse d'observation,

de ce sens du mot juste,de cet esprit à la fois caustique et gaillard

qui caractérisait les Normands d'hier."

 

jouetroger-010.jpg

Prix littéraire du Cotentin

Et puis il y a cette langue, ce patois, plein de saveur et d'images,

dont on espère qu'il ne disparaîtra jamais complètement.

Ayant grandi près de parents chez lesquels le « normand »

n'était jamais très loin, ayant vécu au cœoeur d'une région pleinement rurale

et à l'écoute de ses habitants,

Roger Jouet nous restitue toutes ces savoureuses expressions,

ces « normandises » dont il est lui-même si friand.

À déguster sans modération, d'autant plus que les dessins de Miniac

ajoutent au charme de cette promenade dans les terroirs normands d'hier,

et un peu d'aujourd'hui !


 
   

12/02/2013

Menton :la féte des citrons

 

Le Citron de Menton

Le Citron de Menton se distingue de ses cousins, italien, espagnol ou corse.

Un jaune bien vif .Plusieurs variétés de citrons sont cultivées

sur le mentonnais :Santa Theresa, Villafranca, Euréka…

“Sa forme est elliptique plutôt que ronde, sa couleur jaune vif”.

“Il se caractérise également par des rameaux très fructifères,

capables de porterune quinzaine de fruits quand la plupart des citronniers

en compte moinsde cinq par rameau.

Les recherches que nous avons menées avec l’I.N.R.A.*

révèlent que le citron du terroir mentonnais

est riche en acides et en essences.

Sa peau a une forte teneur en huile essentielle.”

 

 JPEG - 52.4 ko

 


Dans les souvenirs des années 60 , je me souviens d'avoir cotoyé

tout une saison de cure une famille de mentonnais ,

 .....à Bagnoles de l'Orne ....

des mentonnasques  sympas et optimistes....

Ils parlaient de la coté d'azur , de la Rivièra italienne

 de culture et gastronomie du pays, de l'arrière pays

il me revient en tète cette fameuse " féte des citrons"

qui correspond à l'époque des carnavals............

Voyons voir ce qu'il en est en 2013 :

 

JPEG - 192.6 ko

Le Programme est bien tentant mais c'est si loin

la frontière italienne et Menton : 1200kms 

CLIC / Corsi-des-fruits-d-or.html

 

CLIC / Menton_%28Alpes-Maritimes%29

11/02/2013

Deux mois sans préavis au ciné

 Voici un projet sympa qui se réalise avec

ce film d' Elliot Hoffnung  qui sort dans les salles

 un défi réalisé avec des jeunes acteurs ou techniciens

sans gros budget avec pour cadre le Bessin ,

sur le thème de  la jeunesse .....d'aujourd'hui .

L'histoire

Après le premier court-métrage Sportswear (30') suivi du clip Boomerang,

consacré à la cause des salariés d'Honeywell, avec le chanteur Niko Vega,

Elliot Hoffnung 21 ans, sort son premier long-métrage,

intitulé Deux mois sans préavis.

Ce film est une comédie romantique mettant en scène

deux jeunes bacheliers, Martin et Emma.

Emma doit partir à la fin des vacances avec ses parents pour l'Australie.

Ils s'aiment et passent un contrat : pas de sexe, pas de câlins,

pas de rapprochement car ils doivent se séparer deux mois plus tard.

« C'est une belle histoire », déclare Niko Vega.

 

 Nathalie Amourette soutient le jeune réalisateur Elliot Hoffnung.

 

 

Trois rôles principaux, une centaine de figurants, pour un coût de... 1 000 €,

la réalisation de ce film est une belle aventure.

 

C'est une année de travail et une grande aventure humaine ».

Pour se faire, le projet a reçu de nombreux soutiens, matériels et financiers :

la mairie de Bayeux, Ciné-Condé, l'association Kiwanis de Bayeux qui a notamment

apporté une contribution de 1 000 €.

« C'est d'ailleurs le budget du film car j'ai réussi à le faire avec ses seuls 1 000 €.

Les commerçants de Bayeux nous ont largement aidés, notamment en nourrissant

toute l'équipe et en nous prêtant du matériel ».

Étudiant en 3 e année de licence de réalisation audiovisuelle, le jeune cinéaste

a déjà d'autres projets en tête,.....un court-métrage.

« Il est déjà écrit. Il va être produit par la société de production Dur dur prod,

qui a vu Deux mois sans préavis et qui a aimé.

Le but de ce film est de le présenter dans des festivals nationaux et internationaux

et de se faire connaître. »

Présenté à Bayeux récemment il sera  Samedi 16 février,

à 20 h 45 au Royal de Condé/noireau , projection


Entrée gratuite. Rencontre avec Elliot après le film.

 source Ouest-France

 


CLIC/Deux Mois Sans Préavis - Bande Annonce par ellimedia

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique