logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/08/2007

France mystérieuse....en FINISTERE

à KERLOUAN ,dans le Finistére :Le souvenir d'un guerrier normand.
La maison de Bran ;au village de Kervran ,on se souvient du guerrier Bran ,
de la troupe d'Even le Grand . Ils s'opposérent aux normands et Bran fut tué au combat!
Un vieux chant raconte ses malheurs :

E maes ar stourm, e Kerloan
Zo un dervenn a-uz ar c'hlan
Un dervenn,e lec'h m'argilas
Ar zaozoun 'raok dremm youenn-vras.

"Sur le champ de bataille,à Kerlouan,il y a un chène qui
domine le rivage;il y'a un chène au lieu ou les saxons prirent la fuite devant la face d'Even le grand."

Dans ce pays de menhirs,dolmens ,et "pierre branlante" de Kerisquillien ,
on raconte que des fétards furent changés en pierres.
Revenant de noces,fort excités ,braillants ,un groupe de fétards croisa un prétre qui portait le St viatique à un malade.
Au lieu ,de s'arréter et se mettre à genoux ,comme c'était la coutume,les "impies"dansèrent une ronde endiablée autour du "curé". Ils furent changés en pierre ,sur le champ ,et l'on peut voir encore au Cromlech de Kerlouan ,ces pierres rangées en cercle. Cette légende se retrouve à différents endroits de Bretagne .

medium_cromlech.jpg

photo:cromlech Morbihan

Tandis qu'à LANDUDEC ,les paysans avaient coutume d'accrocher des crins de leurs cheveaux à la statue de St éloi ,à cheval ,afin qu'il préserve les écuries : un saint vétérinaire !
medium_cheval_breton.jpg

photo: cheval de trait breton

à LOCUNOLE ,se cache le"trésor du diable" ,sous les rochers ,mais malheur à qui veut s'en emparer !
Une énorme truie noire ,sortie du diable "vauvert" et suivie de ses marcassins se jette sur l'intrus et le dévore !
medium_truie.jpg

photo: truie du limousin

15/12/2006

La maison du moustoir / A.BRIZEUX

Aussi,sans me lasser,tous les jours,je revois
Le haut des toits de chaume et le bouquet de bois,
Au vieux puits la servante allant emplir ses cruches
Et le courtil en fleur ou bourdonnent les ruches,
Et l'aire,et le lavoir,et la grange;en un coin
Les pommes par monceaux et les meules de foin;
Les grands boeufs ètendus aux portes de la crèche
Et devant la maison un lit de paille fraiche.

Fragment tirè de MARIE en 1828.


Auguste BRIZEUX est le plus breton des poetes
romantiques,publie en français comme en breton.
Il est nè a LORIENT,en 1803,vivait à QUIMPERLE
et à PARIS . C'est là qu'il cotoie V.HUGO,STE BEUVE
A de VIGNY et d'autres se passionnant pour le
mouvement romantique.
quelques oeuvres:Telenn arvor (harpe d'armorique)
Fumez Breiz puis les Bretons.
Il est mort en 1858,loin du pays à MONTPELLIER.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique