logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/02/2007

L'école communale ! qu'il pleuve,vente ou neige!

Quand étions gamins,au début des années cinquantes et qu'habitions
en campagne,"la communale" ,était au centre de la commune,et partageait
la méme cour,le mème batiment que la Mairie.Y'avait aussi la petite école
(cours préparatoires, élémentaires) ;puis l'église,le cimetière,le marechal ferrant
l'épicerie ou on trouvait de tout,surtout les "bonbecs",le bistrot pour les grands,
les hommes seulement à cette époque,le dépot "PTT",le boulanger était dans
un autre hameau .Tableau rural classique de ces années "baby boom " ,de
reconstruction,d'espoir,de vie retrouvée,après"l'occupation",l'humiliation,et
les bombardements,la fureur des combats .

Nous sommes en cinquante cinq,et le progrès arrivera dans quelques temps.
pour l'instant ,nous les momes ,faut aller à lécole,obligatoire,à pied ,en galoches,
et blouses grises !Si t'habites dans le hameau le plus éloigné,env 2 kms,tu
comptes (dans ta téte),ça fait 8 kms/jour,sauf si tes vieux(on disait les parents)
connaissent bien qu'elqu'un au village de l'église qui te réchauffe ta gamelle,et
te surveille le midi;ça ne fait plus que 4kms,et tu peux jouer avec ceux de ton age!
Tout le monde se connait,il n'y a pas 300 habts ,les relations se font niveau canton.

On rentrait a cinq ou six ans,forts de notre culture familiale ,rurale ,la vie des champs,
les animaux de la ferme,les saisons,le temps qu'il fait,le tout en" patois "du cru,
lui il variait d'un canton à l'autre,très imagé ,proche de la nature ,parfois très "cru"
Tout d'un coup on se retrouvait devant la République,ses lois sa morale du jour!
ses programmes,l'apprentissage de la lecture,écriture,et du savoir compter !
Heureusement,y'avait la poésie pour "s'évader",la maitresse d'école avec
douceur et rigueur domptait son "petit monde";le notre était entrain de basculer !
à suivre!

09:35 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7)

20/02/2007

Grand- mère .......Pierre LOTI

Elle était vielle,très vielle,malgré sa tournure jeunette,ainsi vue de dos
sous son petit chàle brun. Encore jolie,par exemple et encore fraiche,
avec les pommettes bien roses,comme certains vieillards ont droit de
les conserver.Sa coiffe très basse sur le front et sur le sommet de la tète,
était composé de deux ou trois larges cornets en mousseline qui semblaient
s'échapper les uns des autres et retombaient sur la nuque...Ses yeux,
très doux étaient pleins d'une bonne honnéteté. Elle n'avait plus traces de dents,
plus rien et quand elle riait ,on voyait à la place,des gencives rondes,qui
avaient un petit air de jeunesse.

(Pécheur d'Islande -Calmann-levy)

17/02/2007

Fins limiers.....

C'est bien Paul DESCHANEL,président de la IIIe République du 18 02 1920,il a succédé à Raymond POINCARRE.
Ce jour là il prend le train pour MONTBRISON ,pour inaugurer un monument.Vers 23h15un peu à 'ouest de MONTARGIS,il y 'a des travaux ,le train ralentit. DESCHANEL va tomber du train,les hypothéses sont nombreuses:
sensation d'étouffement,il se penche et les fenetres ouvrent par le milieu,geste volontaire,ou non,grande fatigue
émotionelle liée à la tàche,insomnie,il a pris un somnifére et est à 1/2 conscient,somnanbulisme,syndrome d'Elpenor. ????la folie est évoquée.

Il erre,en pyjama, sur la voie,contusionné,s'adresse au cheminot(andré RADEAU),se présente"je suis le président de la république!".Ebaubi,sceptique l'ouvrier l'emméne à la maisonette ou les gardes -barrières vont le soigner,l'aliter.
l'homme va avertir la gendarmerie de Corbeilles.La dame,elle trouvant qu'il avait les pieds propres a vite vu que
c'était qu'elqu'un de bien! y'avait pas la tv,l'image du président n'était pas connue.
Le + étonnant est que personne dans le train s'en apperçoit,voyage t'il seul?

Le sous prefet est prévenu vers 05h et la gare de Montargis va envoyer une dépéche à la gare de ROANNE ou attendent sa suite et le ministre de l'intérieur de l'époque ,il est 07h,0 l'évidence ;le président n'est pas là !
L'incident fait les choux gras des caricaturistes et chansonniers ,et sans nul doute des opposants politiques
Ne dit on pas qu'il aurait signé plusieurs fois Napoléon,sur des documents officiels,ou encore qu'il serait entré a 1/2 nu dans un étang à RAMBOUILLET,aprés avoir parler avec le jardinier. mais pas de preuves !
Sans doute était il anxieux ,surmené,ou dépressif du fait de sa tàche.

Il prend conscience que le président sous la IIIe a peu de pouvoirs,c'est le président du Conseil;L'homme fort.
Deschanel va démissionner enSeptembre,ne restant que 8 mois au faite de l'état.MILERAND Le remplace.
il va se soigner aller mieux ,"libéré",retrouve des fonctions + adaptées :au Sénat,affaires étrangéres.
Il meurt en avril 1922,d'une pleurésie.

Bravo Mr CRABILLOU et ANNE MARIE qui ont "planché sur l'énigme.

10:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique