logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

29/11/2017

E/Paris la seine -L Escudero

 

interprétée par Leny Escudero


Paroles de la chanson :

On s'en venait du Montparnasse
Passer nos dimanches à Clichy
Pour que la vie nous embrasse
De ré mineur en nostalgie
On s'asseyait aux terrasses
Sur le boulevard des Maudits
L'eau des fontaines Wallace
Coulait encore dans Paris
Quand on avait le cœur en peine
On descendait au Point du Jour
Pour regarder couler la Seine
Et lui chanter le mal d'amour

{parlé:}
La Seine
Je me demande ce qu'elle fait encore à Paris
Elle devrait nous en vouloir
Si elle voulait
Elle pourrait détourner son cours
Et s'en aller faire un tour
Du côté de Berlin
Et Paris l'aurait, son beau chagrin d'amour
Et puis si elle voulait
Elle ne reviendrait pas
Plus jamais !
Elle irait faire l'amour au Danube
Et de temps en temps
Elle irait coucher dans le lit du Rhin
Mais la Seine, elle aime trop Paris
Depuis si longtemps
Et elle s'enroule autour comme une femme
Et elle se déroule doucement
En prenant tout son temps
Comme pour caresser Paris
Le plus longtemps possible
Et puis tant de Narcisse se sont regardés dedans
Alors, quelquefois elle a un sanglot
Quand elle se voit dans les yeux d'un désespéré
Alors, peut-être qu'elle aussi

Elle regrette le vieux bistrot
Où Villon jouait du banjo
À faire chialer tous les titis
De Paris
Il les connaissait, tes ruelles
De Saint-Denis à Bonne-Nouvelle
Ça fait mal de te voir ainsi
Mon Paris

{parlé:}
Alors, encore une fois
Elle se promet d'aller plus vite
De ne plus s'attarder
Mais elle s'est promis si souvent
Et la Seine continue à prendre tout son temps
Comme si elle voulait tout voir
Et peut-être aussi pour dire à Paris
"Encore et encore une chanson d'amour"

Je foutrai le feu à l'enfer
Pour un jour te donner la mer
Qui chanterait "Je dors aussi
À Paris"
Et même si c'est un peu mélo
Avant que de me foutre à l'eau
Je m'en vais te faire un petit
Mon Paris

On s'en venait du Montparnasse
Passer nos dimanches à Clichy
Pour que la vie nous embrasse
De ré mineur en nostalgie
On s'asseyait aux terrasses
Sur le boulevard des Maudits
L'eau des fontaines Wallace
Coulait encore dans Paris

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique