logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/12/2013

Binot paulmier de Gonneville

 

 800px-France_Calvados_Honfleur_port2.jpg

                                                    Honfleur

 

le  Sieur de Gonneville,  Binot Paulmier de Gonneville,

était personnage imaginaire idéalisé dans les salons comme

 un des plus grands navigateur français du début du 16ème  siècle.

 Il lui était attribué aux XVIIe et XVIIIe siècles la

découverte des Terra Australis

 continent imaginaire lui aussi à ne pas confondre

avec l'Australie ou le Brésil,

 encore très récemment  il était encore considéré

 comme un personnage ayant vécu.

 

 File:Binot Paulmier de Gonneville.jpg

                                                               

en 1663, un parent à Binot  Jean Paulmier de Courtonne, ,

 chanoine de la cathédrale saint-Pierre de Lisieux,va publier ses écrits

"Mémoires touchant l'établissement d'une mission chrestienne

dans le troisième monde :

autrement appelé, la terre australe, méridionale, antarctique  inconnue "

Jean Paulmier de Courtonne affirme dans ce livre  être

l'arrière-petit-fils d'un indien  ramené en France par

Binot Paulmier en 1505.

Il certifie que le patriotisme français avait alors été contesté

 par les hollandais et les anglais dans le Pacifique sud,

il va  utiliser son récit du voyage pour justifier l'installation

des Français,  et en justifier qu'ils étaient là.... avant .

 Ce grief prit de l'ampleur au 18ème S et sera alibi aux expéditions

de Bougainville et de Bouvet

 

.800px-Porto_de_Lisboa_(2).jpg

                                                       Lisbonne

 la légende :

Naissance supposée  au XVe siècle à Gonneville-sur-Honfleur

Jeune navigateur  Binot Paulmier de Gonneville

 aurait mis le cap sur Lisbonne où il aurait contacté des marins portugais.

Une fois  capitaine, il aurait appareillé d' Honfleur le 24 juin 1503

à bord de l’Espoir, navire de 120 tonneaux, et 60 marins d'équipage,

pour les Indes Orientales

l' Hypothése  ,il aurait doublé le cap de Bonne-Espérance,

mais manqué la « boucle », contraint ainsi de faire route

vers  une terre inconnue   le périple l'aurait mené  en Terres Australes  

 surement le Brésil, ou il aurait fait escale escale de  six mois

en radoub ,réparations du navire .

800px-CapBonneEsperance2.jpg

cap bonne espérance

juillet 1504 , il serait reparti pour la France emmenant à bord

le fils du chef de la tribu autochtone " Essomeric  "

et aussi   « des peaux, plumes, racines à teindre échangées

contre  des objets divers  et autres bagatelles à petit prix " ????

Après une odyssée   fantastique , agitée , le 7 mai 1505,

son bateau se serait échouè devant  Guernesey  où il aurait été pillé.

Il serait revenu en Calvados à pied , touchant Honfleur le 20 mai,

Seuls 27  survivants, dont l'Indien Essemeric, baptisé à bord

 pendant la traversée  , auraient survécu .

 Essomeric ne repartira jamais revoir son  son père comme

 le lui avait promis Binot , ruiné qu'il était ,

mais il va l l’adopter, le marier à une de ses nièces, Marie Moulin,

qui lui donnera quatorze enfants.

Après la mort de sa femme, Essemeric Paulmier se remariera avec

 une autre jeune fille de Honfleur, qui elle , lui donnera sept filles. 

  Binot Paulmier aurait pu  faire le grand père !

 

Commentaires

Dire que cette légende a réussi à modifier les campagnes maritimes de Bougainville, qui conquis les Malouines, alors favorables au rattachement avec la France.

Il reste un joli nom de fleur associé à ce grand navigateur, "la" bougainvillée , offerte à l'épouse de Napoléon.

Christian

Écrit par : Christian | 04/01/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique