logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/10/2013

les neiges du Kilimandjaro

 

vous  Souvenez vous de cette chanson de pascal Danel ?

 
 
  
  
  

fonte-des-glaces

Si la glace totale stockée dans les calottes glaciaires

au Groenland et en Antarctique fondait,

elle pourrait faire augmenter le niveau des mers de 65 mètres !

Pourquoi le phénomène de la fonte des glaces existe-t-il ?

Les scientifiques ne sont pas d’accord sur le sujet.

Ils insistent sur le fait que seules les hypothèses sont possibles dans ce domaine.

kilimandjaro1.jpg


On parle évidemment beaucoup du changement climatique.

Le réchauffement global des températures serait la cause principale

du recul des glaciers.

Le vingtième siècle a connu les décennies les plus chaudes du millénaire,

et les premières années de notre siècle suivent le même chemin.

Dans certains cas, le recul d’un glacier peut avoir une autre cause,

souvent aggravée par le réchauffement climatique.

Kilimandjaro.jpg

L’exemple le plus connu est celui d’un glacier tropical : le Kilimandjaro.

Selon Futura Sciences, dans le cas de cette montagne mythique,

le recul des glaciers est dû initialement à un défaut d’apport en neige

suite à l’assèchement régional causé par la déforestation.

Les apports ne compensant plus la fonte naturelle, les glaciers se sont mis à reculer.

normal_kilimandjaro.jpg


Le réchauffement climatique a aggravé la situation, en modifiant le cycle de l’eau.

Il est désormais possible, selon certaines études, que le Kilimandjaro

perde ses neiges éternelles d’ici 2030.

Dans l'ensemble, les glaciers tropicaux sont plus petits que ceux trouvés ailleurs

et sont les plus susceptibles de donner une réponse rapide aux changements de climat.

Une légère augmentation de température de quelques degrés peut avoir un impact

presque immédiat et défavorable, ils sont donc un bon sujet d’études

pour les scientifiques qui se penchent sur le sujet.

la glace du kilimandjaro fond

La glace du kilimandjaro diminue toujours plus.

(photo: news msn)

CLIC / Kilimandjaro

Commentaires

Je me souviens bien de cette chanson. Elle éveille bien des souvenirs. La jeunesse était encore là.
Le réchauffement climatique va un peu trop vite pour que les êtres vivants des pôles aient le temps de s'adapter. Il y aurait long à dire.
Bon dimanche
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 27/10/2013

Répondre à ce commentaire

Et avec tout ça, le désert va encore gagner du terrain, en Afrique !
A+
Gérard.

Écrit par : CHAP | 27/10/2013

Répondre à ce commentaire

Oui je me souviens de cette chanson que j'aime écouter sur Nostalgie, la radio. Depuis des millénaires les glaciers fondent et c'est peut être normal que cela continue, mais je ne suis pas scientifique. Bizoux !

Écrit par : françoise la comtoise | 27/10/2013

Répondre à ce commentaire

Bonsoir jacques
Je refais surface ...Bravo pour cette note bien d'actualité .Tu as raison de revenir sur cette question du réchauffement climatique .L'avenir parait bien inquiétant pour toutes les populations qui vivent sur les côtes !!!Paradoxalement ces perspectives de réchauffement ça fait froid dans le dos !!!Ici dans les Alpes de Haute Provence le dernier glacier qui existait quand je suis arrivé en 1983 a complétement disparu !!!!
Toute mon amitié
Jacques

Écrit par : Jacques de Hte provence | 27/10/2013

Répondre à ce commentaire

splendide Kilimandjaro pour illustrer cet avenir bien inquiétant

déjà en 1993, les neiges dites éternelles, des glaciers , présentaient des lacunes et ressemblaient davantage à de la dentelle qu'à un espace compact,

le réchauffement climatique en est-il le seul responsable? ne pas oublier que le Kili est un volcan et que le sol est encore chaud et que les cycles solaires ont leur part de responsabilité,


L'approche du Kilimandjaro est très longue et lente, 4 jours de savane et de forêt , puis la montée , rude , épuisante jusqu'au sommet à presque 6000 mètres

Écrit par : fanfan du fatras | 28/10/2013

Répondre à ce commentaire

C'est le cri d'alarme du dernier rapport présenté aux politiques. Le réchauffement de 2 à 5 ° d'ici la fin du siècle, avec des accélérations potentielles sérieuses.

Il est possible que le retour en arrière ne soit déjà plus possible et que l'effet de serre conduise à la disparition de l'atmosphère. Un bien triste bilan pour notre planète.

Christian

Écrit par : Christian | 30/10/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique